RACHEL RENAULT

On peut attendre d’une œuvre picturale bien des choses : qu’elle reproduise le monde, qu’elle l’enjolive, qu’elle permettre au spectateur de s’évader, qu’elle s’engage dans de grands ou petits combats et s’enrôle derrière des bannières…, diversement. Aussi bien, la création artistique peut être vue, par celui qui la prend en charge, l’artiste, comme une occupation vitale, comme un accompagnement des jours et des nuits au rythme de la pensée, du désir, des joies, de l’effroi. L’expression, alors, se fait erratique, forcenée, hésitante, pleine de foi un jour et peu sûre d’elle-même le lendemain. Un décalque du temps vécu, un sismographe des émotions, des sentiments.

L’œuvre de Rachel Renault, picturale surtout mais aussi vidéographique, s’ouvre aux aléas du temps, de la réflexion et de l’émotion. On y privilégie l’art « comme il vient », sans programme. L’artiste laisse agir en elle une inspiration non forcément maîtrisée et maîtrisable. Chaque création est une échappée, une dérive, une accumulation de gestes. Il en émane une figuration aux contours incertains, parfois pleine de mystère, signifiées par une instabilité chronique (formes molles, évanescentes, formes dans la forme, récits et sous-récits dans un même tableau). La vie est complexe, l’art, par voie de conséquence, est complexe.

Créer, ici, c’est livrer son propre univers, sans biaiser.

Peintures
En Guyane
Nudibranches
Vidéos
Les Polaroïds
Ma démarche